Eau potable, eaux usées et eau pluviale
Comment bien les distinguer pour bien les utiliser

Bien comprendre la différence entre les types d’eaux n’est pas toujours simple. Pourtant, cela permet d’exploiter pleinement le potentiel de chacune d’entre elles. Petit tour d’horizon.

Eau potable, eaux usées et eau pluviale

L’eau potable

L’eau potable est une eau propre à la consommation. Puisée dans une ressource naturelle (source, rivière, nappe souterraine, lacs, etc.), l’eau est naturellement chargée d’éléments impropres à la consommation : sable, déchets, polluants… Acheminée vers une usine de production d'eau potable, elle y suit ensuite différents traitements qui assurent sa potabilité. Sa distribution est très réglementée, et de nombreux paramètres et critères permettent de garantir sa sécurité sanitaire : elle est débarrassée de ses impuretés, contrôlée pour garantir que ne s’y développeront pas des bactéries et qu’elle contient bien les éléments nécessaires, sels minéraux notamment.   Elle est ensuite stockée dans des réservoirs ou des châteaux d'eau, puis amenée jusque dans les habitations où elle peut être consommée pure et servir à tous les usages domestiques.

Les eaux usées

Il s’agit de toutes les eaux qui ont déjà servi, que ce soit à des fins domestiques (ménage, hygiène, etc.), industrielles ou autres. Elles sont collectées par les réseaux d'assainissement (égoûts), qui les acheminent vers une station d'épuration collective, sauf quand l’habitation n’est pas reliée au réseau public - dans ce cas, elles sont reversées dans une fosse septique. En station d'épuration, elles passent par différentes étapes de dépollution avant d’être rejetées dans la nature, afin de réintégrer le cycle naturel de l’eau.

Les eaux pluviales

Les eaux pluviales sont les eaux issues du ruissellement. Elles se chargent d'impuretés au contact de l'air et, en ruisselant, entraînent des particules polluantes (traces d'huile de vidange ou de carburant, par exemple). Elles doivent retourner au milieu naturel via un réseau dit « séparatif » pour éviter un engorgement du réseau d’eaux usées et font l’objet d’un traitement distinct.

Les eaux pluviales ne peuvent en aucun cas être utilisées pour une consommation alimentaire ou même une douche.

L'eau de pluie peut être utilisée pour :

  • l'arrosage ;
  • le lavage de votre voiture ;
  • le lavage de sol ;
  • l'alimentation des toilettes et lavage du linge (sous réserve d’un équipement spécifique).
Tout savoir sur l'eau de votre commune

Sa qualité, sa composition, son prix...

Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :